Un monde qui respire

Le Caire confidentiel

De Tarik Saleh/2017-1h51-VO
Avec : Farès Farès, Mohamed Yousry, Hichem Yacoubi…

Grand Prix au festival de Sundance et au festival du film policier de Beaune.

Le titre rappelle "L.A. CONFIDENTIAL", l'un des meilleurs romans noirs américains. Tarik Saleh nous offre une intrigue criminelle captivante de bout en bout, avec tous les ingrédients du genre ! 2011 : Noureddine, un policier désabusé et pas moins ripou que ses collègues, est chargé de l’enquête sur l’assassinat d’une chanteuse dans un luxueux hôtel de la capitale secouée par les manifestations sur la place Tahrir et leur répression de plus en plus violente. Un coup de foudre amoureux, mais aussi le sort atroce réservé à une immigrée soudanaise vont balayer son cynisme et réveiller sa soif de justice. Son supérieur, faussement paternaliste, a beau le promouvoir commissaire pour calmer ses ardeurs, rien n'y fait. 

Noureddine veut s’attaquer aux maîtres de l’Egypte, quitte à risquer sa vie. Le personnage est magnifique et son interprète, Farès Farès, étonnant !

Filmographie : Gitmo (2005)-Metropia (2009)

Séances : 5/04/16h15 et 8/04/21h15 avec Dominique Chansel les 2 séances

Eté 93

Premier film / Rendez-vous MP2018
De Carla Simon/2017-1h37-V0 (Catalan)
Avec Laia ArtigasPaula Robles, Bruna Cusi, David Verdaguer

Prix du Meilleur premier film festival de Berlin 2017
Prix écrans juniors / Coup de cœur des étudiants festival de Cannes 2017
Prix Goya du meilleur nouveau réalisateur


Suite à la mort de ses parents, Frida, 6 ans, quitte Barcelone et part vivre à la campagne chez son oncle et sa tante et leur petite fille de 3 ans. Le temps d'un été, l'été 93, Frida apprendra à accepter son chagrin et sa nouvelle vie, et ses parents adoptifs à l'aimer comme leur propre fille. Carla Simón Pipo filme l'errance de son héroïne avec pudeur et guette l'accomplissement et l'acceptation de son deuil.
 

Le film tiré de la propre histoire de la réalisatrice retrace les relations conflictuelles et complices de la fillette, qui tente de trouver sa place à coups de câlins et de caprices, avec sa nouvelle famille. Nous assistons au lent et tortueux cheminement d'une émotion contenue qui finit par éclater au grand jour, comme une libération, une renaissance. Un film délicat, juste et émouvant.

Séances : 5/04/10h15 avec Gaël Labant i- 7/04/10h30 - 9/04/14h

Que dios nos perdone

Osez le Polar
De Rodrigo Sorogoyen/2017-2h07-VO
Avec Antonio de la Torre, Roberto Alamo, Javier Peireraséri

Festival de San-Sebastian 2016 : Prix du meilleur scénario-
Goyas 2017 : Goya du meilleur acteur pour Roberto
lamo
Festival international du film policier de Beaune 2017 : Prix Sang Neuf

Eté 2011, Madrid est en pleine effervescence du fait des manifestations du mouvement des « Indignés » et de l’arrivée en masse de catholiques pour la visite du Pape. Dans ce climat surchauffé, une série de crimes atroces est perpétrée et deux enquêteurs mal assortis sont chargés de l’affaire, en toute discrétion. L’un est réservé et bègue, l’autre, grande gueule et très impulsif, tous les deux sont mal dans leur peau. Ce polar très réaliste s’attarde autant sur l’intimité et la personnalité du duo de policiers et sur leur collaboration que sur la traque du psychopathe et la résolution de l’enquête.

Dans cette course contre la montre, l’ambiguïté et la violence des personnages sont au cœur du récit de Sorogoyen, le réalisateur espagnol. Il nous offre un polar très sombre, voir dérangeant qui n’a pas volé ses nombreux prix. Une réussite.

Filmographie : La Isla Minima (2015).

Séances : 6/04/21h15 - 9/04/18h45

L'autre côté de l'espoir

De Aki Kaurismäki/2017-1h40-VO
Avec Sherman Haji, Sakari Kuosmanen, Ilkla Koivula

Berlinale 2017 : Ours d’Argent du Meilleur Réalisateur

L’espoir pour Khaled qui débarque en Finlande dans un tas de charbon, c’est de chercher une douche et un commissariat pour y déposer sa demande d’asile. L’espoir pour Wikhjström qui a quitté sa femme et son emploi, c’est d’entamer une nouvelle vie en devenant restaurateur. Mais Khaled se heurte à l’absurdité d’un système bureaucratique impassible. Mais Wikhjström n’arrive pas à faire décoller son restaurant, même s’il le pare d’une aura japonaise. Deux êtres cabossés par des vies apparemment si éloignées et qui retrouvent du sens en s’entraidant.

Ces héros sont les descendants de ceux des Temps Modernes de Chaplin. Comme eux ils se situent entre une réalité sombre et la légèreté qui permet d’y survivre. Un film brûlant d’actualité, humaniste, émouvant et plein d’humour.

Filmographie : La fille aux allumettes (1990), L’homme sans passé (2002), Le Havre (20011)

Séances : 4/04/10h15 - 6/04/14h - 9/04/19h avec Welcome Salon

Dede

Inédit / Premier film
De Mariam Khatchvani/2017-1h37-VO
Avec George Babluani, Natia Vibliani

Prix du public au festival 2017 Cinémed de Montpellier

Le film commence en 1992. Dina habite dans une région reculée du Caucase régie par de vieilles traditions. Son grand-père lui a arrangé un mariage avec David qui rentre de la guerre en compagnie de Gegi, dont elle est secrètement amoureuse. La jeune fille annonce à sa famille qu’elle ne consent plus au mariage arrangé à l’encontre de l’ordre établi…

Le droit des femmes et plus précisément ici, le combat de l’une d’entre elles, est le sujet central de ce premier film de Mariam Khatchvani. De l’aveu de la réalisatrice, cette histoire est celle de sa grand-mère. Dede (« maman » en géorgien) est également une ode à sa région natale : la Svanétie, avec ses superbes paysages de montagne, ses coutumes, sa musique folklorique et ses superstitions. Film dépaysant à tous points de vue.

Séances : 4/04/10h et 7/04/19h avec Bastian Meiresonne - 9/04/16h15

Rejoignez-nous

N'hésitez pas à venir nous visiter sur les réseaux sociaux !

Partenaires